Le guide indispensable de votre aménagement cuisine équipée

de l'élaboration

Comment négocier au mieux l'achat de ma cuisine avec un cuisiniste ?

Comment négocier au mieux l'achat de ma cuisine avec un cuisiniste ?

 

REALISATION > Acquisition > article 41

 

FB

 

 

Quelques points pour réussir au mieux votre négociation :
- La négociation est l’ultime étape avant l’achat. Votre projet est définitif et bouclé. Toute modification remettrait en cause cette négociation.
- Négociez toujours un prix, jamais des cadeaux. Le vendeur le fera peut-être de lui-même ou vous pourrez les ajouter à la fin.
- Annoncez toujours votre volonté d’achat. La déclaration d'intention n'est pas l'acte ! Vous pouvez même en faire une condition d’achat : « je vous achète la cuisine si….. »
- Ne montrez pas un trop grand enthousiasme pour les produits, les prestations, l’enseigne… Au contraire, faites part de vos hésitations au vendeur avec la concurrence.
- Demandez au vendeur ce qu’il est prêt à consentir pour vendre plutôt que d’annoncer vos exigences. Vous pourriez être surpris par sa proposition.
- Annoncez le prix d’un concurrent. Attendez-vous à : « Pourquoi ne l’avez-vous pas acheté chez lui ? » venant du vendeur. Trouvez une réponse adéquate du genre : « Votre modèle me plait plus mais pas au point de l’acheter plus cher ».

 

L'idée générale est de montrer au vendeur qu'il a face à lui un acheteur, pas un promeneur.

photo

Vous ne pouvez pas demander l'investissement d'un vendeur

si vous lui envoyez des messages de non-achat.

 

 

Ne gardez pas vos objections pour vous, annoncez-les ! Les réponses du vendeur sont autant d'informations récupérées. N'en inventez pas pour autant, ça se voit souvent même si vous pensez le contraire.

Ne discutez que ce que vous êtes prêt à acheter

et rappelez-le au vendeur plusieurs fois s'il le faut. Plus vous voulez acheter moins il voudra rater la vente ! Attention au bluff, beaucoup de clients annoncent, face à une contrariété :"Vous perdez un client...!" En annonçant à un vendeur expérimenté que vous voulez acheter, sans intention de le faire, vous risquez d'être ridicule si le vendeur saisit la perche ainsi tendue pour vous dire : "ok on y va !" Pas de conclusion trop hâtive donc,

validez bien vos choix avant de vous lancer dans la négociation.

Si ce n'est pas le cas, arrêtez le vendeur qui vous y entraînerait. (pourquoi on parle si vous ne voulez pas acheter ?!)

 

 

Deux possibilités de négociation pour l’achat de votre cuisine : Poste par poste ou globale.

1 – Poste par poste : Tentez de négocier au fur et à mesure dans l’objectif final de négocier aussi le global. Un vendeur expérimenté ne tombera peut-être pas dans le piège, mais qui ne tente rien… Votre objectif est de vouloir acheter au même endroit cuisine, électroménager, installation. Commencez par la cuisine en restant incertain pour les autres postes. Négociez votre cuisine puis ceci fait intéressez-vous à l’électroménager que vous négociez seul. Idem pour l’installation, puis concluez par : « Si je vous prends le tout, vous faites quoi ? ».


2- Globale : Plus classique et plus simple, vous négociez l’ensemble de l’achat à la fin.
Une négociation n’est jamais perdue. Si l’affaire n’est pas réalisable sur l’instant, ne fermez pas la porte. Tentez une dernière fois un : « Désolé, j’aurais aimé faire affaire avec vous… ». Vous installez la pression sur le vendeur qui s’entend dire non.

 

 
Courtois et réactif sont des qualités importantes pour une bonne négociation. Elle n’est pas un dû, c’est une relation humaine où chacun doit trouver son intérêt.

 


Les astuces de vendeurs ne sont souvent que de grosses ficelles qui ont fait leur preuve :

Flatter le client, le laisser dans le rêve, justifier la remise.

Le passage du rêve à la réalité est quelque fois sujet à déception pour l'acheteur. Prenez garde au vendeur qui vous entretient dans votre imaginaire. Une cuisine n'est jamais simple à réaliser, c'est une succession de contraintes à gérer et de problèmes à solutionner. Cela demande parfois des sacrifices de la part de l'acheteur. Alors pourquoi contrarier le client au risque de rater une vente ! pensent certains vendeurs.

 

 

 


 

Voir aussi :

- Combien coute une cuisine ?

- Acheter une cuisine d'expo

 


 

 

 

 

Annonces google

© Assistance cuisine 2010 - tous droits réservés - Conditions générales d'utlisation - Notre charte déontologique - Contactez-nous